La chèvre M’zab( la brune de M’zab) un patrimoine ancestral à protéger

           Dans la cadre de programme de l’ITELV de caractérisation des races caprines  algériennes, et en vu d’établissement d’un standard  une mission a été effectuée au niveau de la wilaya de Ghardaïa Par les cadres de l’ITELV en étroite collaboration avec la chambre d’agriculture et les services agricoles  de l’adite wilaya et cela afin de prospecter les zones d’élevage de la race caprine M’zab, collecte des données concernant  son élevage  et effectuer des mensurations sur les animaux.

         La  race M’zab    a été découverte en 1944 par les français, elle se caractérise par une  production laitière assez importante d’environ 400-450 litres par 8 mois de lactation, une  adaptation à l’élevage traditionnel et aléas climatiques rudes de la région de M’zab. La  brune de M’zab  se distingue par une  peau fine, une robe de couleur brune avec  poils ras, une ligne  de longs  poils  noirs le long de la partie dorsale, une petite tète,  des taches blanches dans la partie faciale, et aux alentours du gigot. La  plupart des femelles sont mottes, leur petite taille leur permet de résister au vent très fort qui caractérise cette région. Avec l’avènement des importations des races caprines améliorées, la race M’zab a subit le phénomène d’absorption des gènes au profit des races provenant de l’Europe, son effectif a été réduit d’une manière drastique,  de nos jours  l’élevage de cette race  est circonscrit au niveau des agglomérations (vallée de M’zab principalement).