Connaissance et conservation du patrimoine génétique local (Une mission noble et urgente)

Les rapports de certains organismes internationaux sur l’inventaire des ressources génétiques animales dans les pays du sud font ressortir que la plupart des races locales d’animaux d’élevage ont disparu ou sont menacées de l’être.

Cette situation s’intensifie de nos jours en raison de l’utilisation quasi exclusive de seulement quelques races à haut potentiel génétique, comme c’est le cas pour l’espèce bovine de la race Holstein.

Pour y faire face en Algérie, une mission a été attribuée, depuis déjà plus d’une décennie, au département conservation et reproduction des espèces de l’Institut Technique des Elevages, pour connaitre, sauvegarder et valoriser les potentialités génétiques des animaux d’élevage de race locale.

La connaissance et caractérisation du patrimoine génétique local.

L’objectif principal de cet axe de travail est d’élaborer les standards des races algériennes.

Les travaux concernent la description phénotypique et la détermination des niveaux de production, les espèces concernées sont : le Bovin, l’Ovin, le Caprin, le Camelin, le Lapin, la Volaille et l’Abeille.

L’Institut Technique des Elevages soumis à l’Institut Algérien de la Normalisation (IANOR) les standards des races pour adoption comme norme Algérienne, avec comme objectif : la mise en évidence de l'ensemble des caractères qui permettent de décrire et donc de définir la race Algérienne.

Ces normes sont destinées aux instituts de recherche et de développement, établissements universitaires, stations de recherches, fermes expérimentales et aux éleveurs pour l'exploitation des résultats.

Jusqu’à présent, quatre normes ont été adoptées :

- Standard de la race ovine locale « Ouled Djellal » ;

- Standard de la race ovine locale « Hamra » ;

- Standard de la race bovine local « Cheurfa » ;

- Standard de la race cameline « Tergui ».

La conservation et la sauvegarde du patrimoine génétique local.

L’objectif principal est de préserver nos races animales d’une disparition en raison des croisements anarchiques, afin de les sauvegarder en race pure.

Pour cela, des mesures ont été prises par l’institut technique des élevages pour veiller à ce que la diversité des ressources génétiques des animaux d’élevage soit préservée, sachant que l’Algérie a ratifié en 1992 la convention de Rio sur la biodiversité.

Il s’agit de placer des troupeaux d’animaux vivants de race Algérienne dans des stations relevant de l’ITELV et chez des éleveurs par la création d’ associations d’éleveurs de race et leur implication par une démarche participative à ce programme de sauvegarde.

Ces conservatoires sont situés sur tout le territoire national et selon le berceau de chaque race, là où l’environnement est proche de leurs conditions de vie naturelle.

Les conservatoires de l’ITELV :

 
Ovin :

Race/Population

Site

Wilaya

Ouled Djellal

Ferme d’Ain M’ lila

Oum-El-Bouaghi

Eleveurs

Rembi

Ferme de Ksar-Chellala

Tiaret

Eleveurs

Hamra

Ferme d’Ain-El-Hadjar

Saida

Eleveurs

D’man

Ferme d’Ain-El-Hadjar

Saida

Barbarine

Ferme d’Ain-El-Hadjar

Saida

 

Caprin :

Race/Population

Site

Wilaya

Arabia

Ferme de Ksar-Chellala

Tiaret

Ferme d’Ain M’ lila

Oum-El-Bouaghi

M’Zab

Ferme de Ksar-Chellala.

Tiaret

Bovin :

Race/Population

Site

Wilaya

Cheurfa

Ferme de Fetzara

Annaba

Apiculture :

Race/Population

Site

Wilaya

« Apis mellifica sahariensis»

Apiculteurs d’Ain Sefra

Nâama

« Apis mellifica intermissa »

Ferme de Hama-Bouziane

Constantine

Ferme de Saf saf

Tlemcen

Aviculture :

Race/Population

Site

Wilaya

Poule locale

Ferme de Baba-Ali

Alger

Ferme de Didouche Mourad

Constantine

Ferme de Saf-saf

Tlemcen

Cuniculture :

Race/Population

Site

Wilaya

Lapin local

Ferme de Baba-Ali

Alger

Ferme de Didouche Mourad

Constantine

Ferme de Lamtar

Sidi-Bel-Abbes