Diaporama des élevages bovins de population locale

Les populations bovines locales se concentrent essentiellement dans les milieux non accessibles aux races importées à l'instar des zones des montagnes et forestières du Tell et conduites dans le cadre de systèmes sylvo-pastoraux extensifs.

 

Prés des 2/3 de l'effectif se trouvent au Nord-est du pays. La taille de cette population a été estimée par le RGA à prés de 896 287 sujets (2001). Le bovin local est souvent associé à la rusticité qui s'explique par :

- Une résistance aux conditions climatiques difficiles (chaleur, froid, sécheresse...etc.).

- Une aptitude à valoriser des fourrages et les aliments grossiers.

Comparée aux races sélectionnées étrangères, la population bovine locale produit peu de lait (3 à 4 litres par jour) pendant 6 mois soit en moyenne 595 kg par lactation. Les populations bovines locales sont constituées de plusieurs types :

- La Guelmoiseà pelage gris foncé, vivant en zones forestières. Elle a été identifiée dans les régions de Guelma et de Jijel. Cette variété compose la majorité de l'effectif.

- La Cheurfaà pelage gris clair presque blanchâtre vit en bordure des forêts et se rencontre dans les régions de Jijel et de Guelma.

- La Sétifienneà robe noirâtre uniforme présente une bonne conformation. Sa taille et son poids varient selon la région où elle vit. La queue est de couleur noire, longue et traîne parfois sur le sol. La ligne marron du dos caractérise cette variété. Elle est localisée dans les monts du Bâbord.

- La Chelifiennese caractérise par une robe fauve, une tète courte, des cornes en crochets, des orbites saillantes entourées de lunettes ‘marron foncée' et une longue queue noire qui touche le sol. On la rencontre dans les monts du Dahra.

D'autres variétés de bovins, avec des effectifs plus réduits, sont citées à l'instar de :

- La Djerbaqui occupe la région de Biskra (robe brune foncée, une tête étroite, une croupe arrondie, une taille réduite et une longue queue. Elle est adaptée au milieu très difficile du Sud.

- La Kabyle et la Chaouiaqui dérivent respectivement de la Guelmoise et de la Cheurfa.