Visite de la fromagerie "FAFI" TAMASSIT à Tizi ouzou

Une mission a été organisée le trois juillet deux mille dix huit au niveau de la fromagerie « FAFI », située dans le village de Tamassit, commune Aghrib dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Cette mission rentre dans le cadre des activités du Département Appui à la Production relatives au « Développement de la filière laitière et fromagère » avec des fromagers professionnels.

La fromagerie a été crée ; en 2010 ; par M. Ibersien Rachid un ancien informaticien converti en fromager qui s’est spécialisé dans la fabrication de fromage suisse à pâte dure ; dites pâtes pressées type : Vacherin fribourgeois suisse, Emmental et récemment le Parmesan.

Les objectifs de cette mission étant de :

-       Créer un réseau de contacts avec les professionnels.

-       réaliser des coopérations d’ordre professionnelles pour améliorer et accroitre les compétences des fromagers à travers le territoire national.

-       Transférer les savoirs faire.

-       Contribuer à la résolution des problèmes de développement rencontrés dans différentes régions Algériennes.

La fromagerie est d’une capacité de 1000 litres de lait par jour et s’étale sur une superficie de 60 m2, répartie sur trois salles :

  • Une salle de réception, de pasteurisation et de transformation du lait,
  • Une salle d’affinage,
  • Un point de vente.

Les fromages fabriqués sont à base de lait de vache collecté chaque jour de chez les éleveurs de la région, par contre la présure et les ferments lactiques proviennent de la Suisse.

Les fromages à pate dure nécessitent au moins 02 mois d’affinage et peuvent aller jusqu’à deux ans avant d’être consommés, et acquérir un goût spécifique à chacun, c’est pourquoi il est important de vérifier la qualité du lait (propreté, acidité lactique naturelle, composition en protéines et en matière grasse) et des ferments lactiques (congelés ou lyophilisés, souches spécifique pour chaque type de fromage).

M. Ibersien a insisté sur l’importance des conditions environnantes (actuellement difficiles à maitriser) qui permettent la continuité et la réussite dans ce domaine pour obtenir un fromage de meilleure qualité et stable dans le temps en dehors de l’expérience et du savoir faire du fromager.

Malgré les problèmes rencontrés, M. Ibersien reste ambitieux et nous a exprimé son veux de diversifier prochainement sa production fromagère et fabriquer d’autres type de fromages tels que le Gruyère ou le Comté Français et les fromages mi-chèvre (50% lait de vache, 50% lait de chèvre).

Avant de terminer cette visite, nous n’avons pas voulu quitter la fromagerie sans conclure un mutuel échange avec notre institut auquel M. Ibersien était très favorable et de le remercier chaleureusement pour son accueil.