Démenti

Nous tenons à vous informer que suite aux propos recueillis par le journal « Dépêche de Kabylie » du 27/28 avril 2018 concernant l’article intitulé « Les miels algériens sont hautement toxiques »
L’ITELV se démarque de ces déclarations non fondées qui n’engagent que la personne concernée par l’interview.
Tout en rappelant que l’ITELV ne peut se prononcer sur la toxicité des miels, la recherche des résidus toxiques nécessite des analyses très poussées qui relèvent des laboratoires de toxicologie.